Médiathèque de Plouzané

Blog officiel de la médiathèque de Plouzané

Décès de Jerome David Salinger 29/01/2010

Né à New York, Jerome  David Salinger grandit dans le quartier de l’Upper West Side. En 1942, il est appelé sous les drapeaux. Il débarque à Utah Beach le 6 juin 1944. Agent du contre-espionnage, il est profondément marqué par les combats meurtriers en Normandie et la découverte de l’existence des camps de concentration. Après la guerre, en 1950, paraît Un jour rêvé pour le poisson-banane, une nouvelle qui fait sensation.

 

 

En 1951, Jerome David Salinger publie L’Attrape-coeurs, roman considéré comme son chef d’oeuvre. Ce livre qui a connu un succès mondial raconte les trois jours d’errance d’Holden Caulfield dans les rues de New York. Devenu culte, ce roman traite de l’adolescence, de ses révoltes et de ses inquiétudes. Personnage d’une sensibilité exacerbée, attachant et railleur, l’inoubliable héros de L’ Attrape-coeurs a ému plusieurs générations de lecteurs. Plusieurs fois marié, Jerome David Salinger quitte la scène publique en 1965, après la publication de Franny et Zooey (1961) et de Seymour, une introduction (1963).

 

 

Secret, insaisissable, protégeant jalousement sa vie privée, fuyant les photographes et les journalistes, l’écrivain n’est jamais sorti de son silence depuis les années 1960, jusqu’à sa disparition le 28 janvier 2010 à l’âge de 91 ans.

 

  Détails sur le produit

Nous sommes en 1949 dans une pension de la côte Est américaine. Holden Caulfield pourrait être un adolescent américain tout ce qu’il y a de plus ordinaire : une famille qui lui tape sur le système, une scolarité chaotique… des problèmes d’adolescence ordinaires. Expulsé, Holden s’enfuit trois jours avant le début des vacances de Noël. Il prend le train pour New York et, ayant trop peur de la réaction de ses parents, s’installe dans un hôtel. L’ Attrape-coeurs relate les trois jours durant lesquels ce jeune garçon est livré à lui-même. A chaque pas, à chaque rencontre, ne trouvant toujours pas les  réponses à ses questions, ne comprenant pas le monde qui l’entoure, complètement paumé, il se rapproche un peu plus d’une crise qui nous guette finalement tous.

 

Vous pouvez retrouver ce livre à la médiathèque.

 

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s